SEPT, le nouveau média fribourgeois à l’heure du numérique

Un nouveau média est né en avril dans le canton de Fribourg. Intitulé SEPT, il prône un journalisme d’intérêt publique. Présentation.

Successeur de L’Objectif

Lancé au début du mois d’avril, SEPT est un journal en ligne complété d’une version papier hebdomadaire. Basé à Villars-sur-Glâne (Fribourg), le nouveau-né du paysage médiatique suisse est issu du rachat de L’Objectif par Damien Piller. Pour être en phase avec l’époque numérique, cet avocat d’affaires fribourgeois a souhaité donner une nouvelle identité à l’ancien bimensuel. Il assurera son financement pour les cinq prochaines années.

Le journalisme de demain

Il a remplacé le défunt L'Objectif en début avril 2014.
Sept, le nouveau média fribourgeois, paraît tous les vendredis.

SEPT se veut ainsi une plate-forme de journalisme en ligne qui se focalise sur le fond, l’analyse et le journalisme d’investigation. Avec ses enquêtes inédites, originales et critiques, SEPT fait la promotion d’un journalisme d’intérêt public. Par ailleurs, le média fribourgeois ne souhaite pas se limiter à l’information régionale : l’actualité nationale et internationale est traitée en profondeur.

Chaque vendredi, un magazine payant d’une quarantaine de pages accompagne le site internet participatif de SEPT. Les abonnés peuvent y trouver les meilleurs articles du site et des photographies inédites. Le nouveau média désire en effet faire la part belle à l’image, avec notamment la parution de nombreux clichés inédits. Le magazine de SEPT part d’un tirage initial de 10’000 exemplaires.

D’inspiration néerlandaise

Dans les colonnes du magazine L’Hebdo du 27 mars 2014, Patrick Vallélian, directeur des publications de SEPT, révèle la source d’inspiration du nouveau média fribourgeois :

Notre modèle n’est pas Watson, un site d’information récemment lancé en Suisse alémanique avec un budget de 20 millions. C’est plutôt l’ambitieuse plateforme journalistique néerlandaise De Correspondent.

Lancé en 2013 grâce à un financement participatif d’1 million d’euros (un record dans l’histoire de la presse), le média De Correspondent se focalise tout comme SEPT sur des sujets longs et des thèmes qui passent sous le radar des médias traditionnels. Deux entreprises à rentabilités incertaines donc, mais si nécessaires au paysage médiatique.

Par ailleurs, l’équipe de SEPT est composée d’une quinzaine de personnes, dont font notamment partie  :

  • le directeur des publications Patrick Vallélian, journaliste bullois et ancien reporter à L’Hebdo ;
  • le directeur artistique Michael von Graffenried, photographe bernois de renommée internationale ;
  • la responsable du magazine Albertine Bourget, ex-journaliste du Temps et du Matin ;
  • le collaborateur François Gross, ancien rédacteur en chef de Liberté.

À noter que l’abonnement à la version en ligne et à l’hebdomadaire de SEPT coûte actuellement 99 CHF. Il est aussi possible de trouver le magazine en kiosque pour 4 CHF.

A lire ailleurs:

(Source des images: http://www.sept.info/project/themes/sept-2013v3/gui/auto-promo.jpg / http://www.sept.info/project/themes/sept-2013v3/gui/logo-sept-top-red.png)

Auteur: Andy Maître.

Relecture: Camille Bielmann.

Une réflexion sur « SEPT, le nouveau média fribourgeois à l’heure du numérique »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.